Manifestations à Beni : les activités socio-économiques n’ont toujours pas repris


Les activités socio-économiques n’ont toujours pas repris lundi 12 avril dans la ville de Beni. Cela fait huit jours d’arrêt d’activités à l’appel de certains groupes et mouvement citoyens qui réclament le retour de la paix dans le territoire de Beni et ses environs. Ils exigent aussi le départ des organisations internationales.

A cet effet, des barricades sont érigées par des jeunes manifestants, empêchant tout passage des usagers à travers quelques artères de différents quartiers de la ville. 

Ces jeunes n’hésitent pas à déchausser certains passants et usagers de la route afin de les faire adhérer à l’appel aux journées villes mortes. Des filles habillées en pantalons en paient aussi les frais. Des conducteurs de motos sont malmenés et les roues de leurs engins dégonflées pour non-respect du mot d’ordre.  

A titre illustratif au quartier Ngogolio dans la commune de Bungulu, un passant a été blessé à l’oreille droite par des manifestants pour refus d’obtempérer à la demande de marcher pieds nus. Aucun magasin ni boutique n’est ouvert au centre-ville.

Pendant ce temps, les éléments de la police patrouillent la ville avec le concours des militaires. Et aucune personne n’a été jusque-là interpellée, indique le porte-parole de la police.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner