Ituri : la société civile préoccupée par l’escalade de violences à Djugu


La société civile du territoire de Djugu (Ituri) s’inquiète de l’escalade des violences dans cette entité. Depuis lundi 12 avril, le trafic est coupé sur la route nationale numéro 27. Il est donc difficile d’emprunter ce tronçon car des hommes en armes y circulent librement, témoigne le coordonnateur de la société civile de ce territoire, Jules Tsuba. 

Des hommes armés ont multiplié des attaques contre des civils, selon Jules Tsuba, avec mort d’hommes et des dégâts matériels importants.

Des miliciens du groupe armé CODECO sont accusés de commettre plusieurs crimes ; notamment l’incendie du village Bassa le mardi dernier. Toujours au courant de la même journée, ils ont incendié un camion transportant des marchandises.

Par ailleurs, des actes de représailles commis de part et d’autre prennent de l’ampleur entre les communautés.

Des cas de pillages des biens et des tueries sont aussi signalés; ce qui pousse les habitants de plusieurs entités de la chefferie de Bahema Badjere, de Bahema Baguru et de Mambisa et de Djatsi à quitter la zone. Cette situation prend des proportions inquiétantes, affirme le coordonnateur de la société civile de ce territoire.

Plusieurs voix s’élèvent pour demander au gouvernement de vite régler cette affaire, qui risque de plonger la province dans une crise identitaire aux conséquences incalculables.  La société civile locale recommande au nouveau gouvernement dirigé par le Premier ministre Sama Lukonde de vite se pencher sur ce dossier.  

Les autorités militaires, quant à elles, assurent que l’armée fournît des efforts pour sécuriser la population et ses biens. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner