Beni : la société civile locale alerte sur les conditions de vie des déplacés à Mabalako

Dans le territoire de Beni au Nord-Kivu, la société civile du groupement de Baswagha-Madiwe exprime sa préoccupation au sujet des conditions de vie des déplacés de guerre qui ont trouvé refuge à Mabalako.

Certains sont accueillis dans des familles d’accueil alors que d’autres qui étaient dans un camp temporaire commencent à le quitter pour vivre comme ils le peuvent dans la communauté.

Toujours selon des sources de la société civile, il s’agit d’environ sept cents ménages à avoir fui les atrocités dans le secteur de Ruwenzori pour trouver refuge à Mabalako. 

A leur arrivée, la société civile avait demandé à la population de les aider. Selon le président des organisations de la société civile locale, les choses se sont compliquées depuis à cause de la dégradation des conditions de vie de la population locale, elle-même confrontée à des difficultés économiques. 

Justin Kavalami se dit préoccupé, expliquant que les déplacés n’ont reçu aucune assistance : 

«Les déplacés sont toujours là. Il n’y a pas eu de nouvelles vagues. Actuellement, ils se sont déjà adaptés au rythme des autochtones. Mais il n’y a aucune ONG qui vient en appui. Certains sont dans des familles d’accueil. Vraiment, il n’y a personne qui vient à leur appui, ils se débrouillent. Personne n’est venu pour leur assistance.»

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner