« La mort de Michael Sharp et Zaidan Catalan a été préméditée », selon Sonia Rolley

Au Procès des présumés meurtriers des experts de l’ONU au Kasaï, l’audience du jeudi 15 avril a été consacrée à l’audition de Sonia Rolley de RFI, en qualité de renseignante. Sa déposition a tourné autour des évènements survenus avant et après le meurtre de deux experts de l’ONU, en mars 2017.

Dans sa déposition, la journaliste de RFI a réitéré la thèse selon laquelle la mort de Michael Sharp et Zaidan Catalan a été préméditée. Pour étayer son argumentaire, elle récuse les personnes ayant encouragé les deux experts à se rendre à Bunkonde alors que cette zone était réputée dangereuse.

Sonia Rolley cite entre le colonel Jean de Dieu Mambueni et des membres de la famille Kamuina Nsapu avec qui les experts ont échangé la veille de leur dernier voyage.

Des allégations que rejette un des avocats de la défense. Me Alidor Mampuya a indiqué que « la cour militaire ne devait pas être emportée par les convictions personnelles de Sonia Rolley ».

Le président de cette juridiction a une fois de plus sollicité la présence de Sonia Rolley pour qu’elle apporte, selon lui, quelques éclairages sur la vidéo d’exécution de deux experts de l’ONU.

La prochaine audience de ce procès est fixée à mardi.

La cour a salué le sens de collaboration de la journaliste de Radio France Internationale.

C’est pendant plus de trois heures que Sonia Rolley a répondu, devant la barre, aux questions de la cour militaire ainsi que des avocats de la défense.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner