«Le vaccin AstraZeneca ne présente aucun danger», affirme le ministre Eteni


Le ministre sortant de la Santé, Dr Eteni Longondo, assure que le vaccin AstraZeneca ne présente aucun danger. Cette affirmation a été faite mardi 13 avril, après la réunion de la Task Force présidentielle contre le Coronavirus autour du Chef de l'Etat. Cette équipe confirme également le début de la vaccination pour lundi 19 avril.  

Dr Eteni Longondo indique que les études des scientifiques européens et des scientifiques congolais ont prouvé que les le vaccin AstraZeneca avait beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients : 

«La campagne de vaccination devait commencer avant, mais nous l’avons un peu repoussée à cause de certaines inquiétudes relevées notamment dans certains pays européens dans l’utilisation du vaccin AstraZeneca. Certains témoignages affirmaient que ce vaccin provoquait d’autres maladies. C’est ainsi que nous, ici en RDC, nous avons pris des précautions pour ne pas commencer la vaccination. C’est ainsi qu’après des études en Europe, et après d’autres études et analyses ici chez nous par notre comité scientifique qui est composé de brillants scientifiques, nous sommes arrivés à la conclusion selon laquelle les avantages, les bénéfices du vaccin AstraZeneca sont plus nombreux que les effets secondaires signalés.» 

Dr Eteni Longondo assure que ce vaccin ne cause pas de problèmes et plusieurs pays africains l’utilisent déjà :   

«L’effet secondaire dont on parlait dans le sang, il n’a pas été prouvé que le vaccin AstraZeneca provoque des thromboses, des coagulations dans le sang. Cela n’a pas été prouvé. Aussi, je voudrais dire au peuple congolais que tout près de nous ici dans certains pays africains, ils utilisent déjà le vaccin Astra Zeneca depuis plusieurs jours, plusieurs mois voire plusieurs semaines. Et nous n’avons appris aucune nouvelle d’un quelconque décès ni d’une personne ayant contracté une autre maladie après avoir été vacciné avec l’AstraZeneca.»

Alors que le gouvernement congolais avait annoncé son début pour le 15 mars, la vaccination contre le Coronavirus avait été reportée. Le pays avait pourtant reçu quelques jours auparavant 1,7 million de doses de vaccin d'AstraZeneca dans le cadre de l'initiative COVAX.

Le ministre de la santé avait alors expliqué qu'une nouvelle date pour le lancement de la campagne «sera annoncée incessamment, dès que les résultats des investigations déjà en cours aux niveaux national et international seront disponibles».

Plusieurs pays avaient décidé de suspendre l’administration de ce vaccin après la découverte des cas de caillot sanguin chez des personnes ayant reçu une première injection. Depuis, certains ont repris la vaccination. D’autres, non. Le Danemark a même annoncé l'abandon du vaccin AstraZeneca dans sa campagne d'immunisation contre le Covid-19.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner