RDC : 23 personnes tuées par des ADF en 3 jours à Irumu

La société civile d’Irumu a déploré vendredi 16 avril le meurtre de vingt-trois personnes en l’espace de trois jours dans plusieurs localités dans la chefferie de Banyali Tchabi, territoire d’Irumu (Ituri). Albert Baseke, président de cette structure, demande aux FARDC de redoubler de vigilance pour anticiper les menaces des rebelles ADF, auteurs de ce meurtre.  

Ces vingt-trois personnes ont été tuées depuis lundi à l’arme blanche et par des armes à feu par les ADF. Ces violences ont été perpétrées aux villages Mitembo, Mungwanda et Kyamamba dans la chefferie de Banyali Tchabi dans leterritoire d’Irumu. Le dernier drame s’est produit dans la nuit du mercredi à jeudi au village Mungwanda.  

Albert Baseke précise que plus de dix personnes ont été tuées et plusieurs maisons incendiées par ces rebelles. Il ajoute que dix villages sont déserts. Certains habitants ont trouvé refuge à Boga et d’autres en Ouganda.  

Selon lui, la population est sous la menace permanente des groupes armés au sud d’Irumu, notamment la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) et les rebelles ougandais des ADF. Cette situation a entraîné le déplacement de plus de dix mille personnes ces deux derniers mois. Ces déplacés sont venus de la localité de Kainama dans le territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu. Ils vivent dans des écoles et des églises. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner