Bukavu : 11 blessés lors de la répression d’une matinée politique par la police

La matinée politique prévue dimanche 18 avril à Bukavu (Sud-Kivu) par un groupe de sept députés provinciaux a été réprimée violemment par la Police nationale congolaise (PNC). Des sources policières avancent un bilan provisoire de onze blessés, dont deux graves. Ces derniers sont admis à l’hôpital provincial général de référence de Bukavu. 

Selon des sources locales, la foule rassemblée début d’après-midi au terrain de Funu dans la commune de Kadutu a été dispersée par la police. 

La population était venue répondre à l’invitation lancée par sept députés provinciaux. 

Selon le député Albert Kahasha, l’un des organisateurs de la manifestation, la matinée politique consistait à informer les électeurs sur la manière dont la province du Sud-Kivu est gérée par l’exécutif provincial. 

Son collègue Foka Mike regrette que la police ait dispersé l’assistance avec une aussi « grande brutalité. » 

Onze personnes blessées ont été identifiées, parmi lesquelles quelques députés organisateurs de la matinée. 

Le bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu regrette « l’usage disproportionné de la force » par les services de sécurité. 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner