Insécurité en Ituri : 150 véhicules transportant du carburant bloqués à Mahagi


Plus de cent cinquante véhicules transportant du carburant et d’autres marchandises sont stationnés au poste douanier de Mahagi à la frontière avec l’Ouganda depuis samedi 17 avril. Ils craignent de s’engager sur la route nationale numéro 27 à cause de la présence des miliciens de la Coopérative pour le développement du Congo (CODECO).

Selon la société civile de l’Ituri, les chauffeurs refusent de s’engager sur cette route, qui, selon eux, n’est pas sécurisée. Ils se disent exposés aux attaques du groupe armé CODECO, qui a déjà tué certains de leurs collègues et pillé plusieurs véhicules. Ces conducteurs posent des préalables au gouvernement, notamment le démantèlement des positions des miliciens sur ce tronçon et la réhabilitation de cette route, qui s’est dégradée pendant cette période de pluies. Ce qui expose les camionneurs aux attaques de ce groupe armé.

La Fédération des entreprises du Congo en Ituri (FEC), qui confirme ces revendications, applique le mot d’ordre de ville morte décrété depuis mardi 13 avril par la société civile pour interpeller le gouvernement sur sa responsabilité de sécuriser les personnes et leurs biens.

Le porte-parole de l’armée en Ituri est resté injoignable, à cet effet.
Cette situation risque de créer la pénurie de marchandises dans les différents centres commerciaux.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner