Sénat : Willy Bakonga demande sa réintégration, son suppléant s’y oppose

Le Senat a examiné ce jeudi 22 avril la demande de réintégration de l'ex-ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, arrêté mercredi 21 avril à Brazzaville.

Dans sa lettre du 17 avril dernier, Willy Bakonga a sollicité formellement sa réintégration au Sénat, alors qu’il était déjà convoqué à la Cour de cassation pour des soupçons de détournements qui pèse contre lui, dans sa gestion du ministère de l’EPST.

Élu à la fois député provincial, national et sénateur, l'ex-ministre Willy Bakonga a laissé ses mandats parlementaires à ses suppléants proches de famille.

Au Sénat, son frère Reagan Bakonga qui y siège a, par une motion incidentielle, demandé au bureau de rejeter la demande de l’ancien ministre de l’EPST, la qualifiant de fausse.

Cependant le président du Sénat, Modeste BAhati a indiqué que conformément au règlement intérieur, la chambre a déjà pris acte de la demande de Bakonga.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner