Beni : nouvelle attaque des présumés ADF, 12 personnes tuées en deux jours

Une nouvelle attaque attribuée aux rebelles ADF a eu lieu samedi 24 avril dans le groupement Banande-Kainame dans la zone d’Erengeti à Beni. Quatre personnes dont deux femmes ont été tuées. La veille, huit personnes avaient été tuées dans la même zone par des hommes armés identifiés comme des ADF.

A(re)Lire: Beni : 8 morts après une nouvelle attaque des présumés ADF

A en croire des sources de la société civile locale, l’attaque de samedi a eu lieu tôt dans matinée dans le village Bangu.

Les mêmes sources révèlent que les rebelles ont également incendié plusieurs maisons d’habitation et pillé d’autres.

Des responsables de la société civile locale condamnent cette nouvelle attaque et se disent préoccupés par la «passivité» de l’armée qui, selon eux, a été alertée sur un probable mouvement suspect dans cette partie du territoire de Beni.

Depuis les attaques de vendredi et samedi, un déplacement important des populations de la zone est observé.

Pour sa part, Donat Kibwana, l’administrateur du territoire de Beni appelle les habitants à la vigilance, expliquant que «l’ennemi rode toujours dans la région».

Nous n’avons pas pu avoir la réaction de l’armée au sujet de cette nouvelle attaque et des accusations de passivité formulées par la société civile.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner