Crise institutionnelle dans la Tshopo : l'UNPC et le CSAC appellent les journalistes à la neutralité

Le comité provincial de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC) de la Tshopo et le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) appelle les journalistes de cette entité à ne pas prendre parti dans le conflit qui oppose le gouvernement et l’assemblée provinciaux. Ils doivent plutôt se situer au milieu du village en assumant leur rôle avec responsabilité. Ce message leur a été transmis lors d’une conférence -débat organisée mercredi 5 mai, en marge de la célébration de la journée internationale de la presse à Kisangani.   

Le thème de cette conférence était « l’information comme bien public : la responsabilité du journaliste de la Tshopo à l’épreuve face aux enjeux de l’heure. »  

Selon le président de l’UNPC/Tshopo, Magloire Bolunda, en choisissant ce thème, l’UNPC a voulu mettre les journalistes de la Tshopo en garde contre tout dérapage dans l’exercice de leur métier pendant cette période de crise entre le gouvernement provincial et l’assemblée provinciale.  

« Les journalistes de la Tshopo et plus particulièrement de la ville de Kisangani, on leur demande de respecter le code et l’éthique, de rester dans le code et l’éthique de la déontologie pour ne pas tomber dans le dérapage, c’est tout ce qu’on leur demande. » 

Plusieurs personnes présentes à la cérémonie ont appelé les journalistes à être professionnels.  

Le professeur abbé Dieudonné Kambale, enseignant à l’Université de Kisangani, estime que face à cette crise institutionnelle, le journaliste ne devrait pas se faire uniquement porte-parole de l’un ou de l’autre. Il devrait plutôt aider la population à comprendre la crise partant des textes légaux et aussi se situer au niveau des valeurs :  

« Par valeur ici, j’entends le bien du peuple. Quelle est la part du peuple dans ces discussions ? Ça va durer encore combien de temps ? Que les journalistes puissent jouer leur rôle d’intermédiaire d’information en relayant l’information utile… » 

 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner