Beni : l’armée remet à la MONUSCO 13 enfants capturés lors des affrontements avec les ADF


Les Forces armées de la RDC (FARDC) ont remis lundi 10 mai à la MONUSCO, treize enfants mineurs associés aux groupes armés dans le territoire de Beni, au Nord Kivu et à l’Irumu en Ituri. Ces enfants dont l’âge varie entre 13 et 17 ans ont été capturés depuis près de 3 semaines, après des affrontements avec les rebelles ougandais des ADF et un groupe Maï-Maï dans les zones des combats. 

11 sont issus du groupe Maï-Maï UPLC et 2 étaient des anciens otages de l’ADF. 

Selon Bernard Okanda de la section protection de l’Enfant de la MONUSCO / Beni qui a réceptionné ces enfants, la plupart avaient d’abord été séparés des groupes armés avant d’être de nouveau recrutés : 

« Ces enfants viennent, pour la plupart, du groupe Maï-Maï UPLC. Ce sont des enfants qui étaient déjà séparés et réunifiés mais recrutés par quelqu’un d’autre qui voulait former un autre groupe qui a été attaqué par les FARDC dans la province de l’Ituri. Nous avons deux qui étaient des otages des ADF.» 

La MONUSCO a transféré immédiatement ces enfants à l’ONG, « Actions Concrètes Pour la Protection de l’Enfance » (ACOPE), partenaire de l’UNICEF pour une période transitoire. 

Selon des sources sécuritaires, depuis quelques mois, plusieurs groupes Maï-Maï réunis au sein de la Coalition UPLC dirigé par un certain Kilalo et le groupe Maï-Maï Kyandenga enrôlent les enfants dans leurs rangs. 

La cérémonie de remise de ces enfants à la MONUSCO a eu lieu au bureau des renseignements du secteur Opérationnel Sokola 1 Grand Nord où ces enfants étaient gardés. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner