Tshopo : tensions entre le gouverneur Walle Lufungula et le vice-gouverneur Maurice Abibu


Une vive tension a prévalu mardi 11 mai au gouvernorat de la province de Tshopo entre le gouverneur Louis-Marie Walle Lufungula et le vice-gouverneur, Maurice Abibu Sakapela. 

Selon les témoins, le vice-gouverneur aurait appris que trois membres du personnel d’appoint qui lui sont proches ont été chassés du bureau sur ordre du gouverneur de Province, Louis-Marie Walle Lufungula.  

Le gouverneur de la Tshopo accuse le vice-gouverneur, Maurice Abibu Sakapela de s’être livré aux actes de vandalisme, au gouvernorat de province. 

C’est ainsi qu’il a ordonné à son chef d’escorte de la police de chasser du bureau trois membres du personnel d’appoint du vice-gouverneur, Maurice Abibu. 

« S’ils ont été nommés par arrêté, il n’a qu’à prendre un arrêté pour les relever de leurs fonctions. Je sais qu’il y a de deux ans que le personnel d’appoint n’a pas d’arrêté, ils travaillent sur base d’une note de service minimum. Je crois que la procédure est simple. Qu’il prenne d’abord un arrêté pour les nommer et puis il va prendre un autre arrêté pour les relever de leurs fonctions », a indiqué le vice-gouverneur, Maurice Abibu. 

Le Directeur de cabinet du Gouverneur de province, Kirys Kitambo, aucun membre du personnel n’a été révoqué : 

« Ce n’est pas vrai parce qu’à ce niveau de responsabilité lorsque vous apprenez qu’on a mis quelqu’un de votre entourage à la porte, vous ne venez pas casser les portes, vous ne venez pas casser les vitres, vous ne venez pas vandaliser même de forcer à rentrer dans le bureau du gouverneur pour en découdre avec lui… »  

Le vice-gouverneur demande que Kinshasa clarifie la situation au plus vite. Même son de cloche du côté du Directeur de cabinet du Gouverneur. Celui-ci aimerait qu’en attendant l’arrêt de la Haute Cour, le ministre de l’intérieur demande à chacun de rester à son poste. 

Le gouverneur Louis-Marie Walle Lufungula a été destitué par les députés provinciaux, le 15 avril dernier. 

Après le vote de cette motion, il avait saisi la Cour constitutionnelle pour inconstitutionnalité et illégalité. Il attend la décision de la Haute Cour.   

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner