Mbandaka : la Police interpelle huit présumés voleurs des matériels informatiques et agricoles

La Police nationale congolaise (PNC) a interpelé huit personnes, dont une femme, impliquées dans le vol des matériels informatiques et agricoles dans la nuit de mercredi à jeudi 20 mai dans la ville de Mbandaka (Equateur), lors de la patrouille mixte. 

Ces voleurs ont été arrêtés à l’Institut technique agricole, vétérinaire et de pêche de Bolombo (ITAVP), situé dans la banlieue de la ville de Mbandaka. Ces patrouilles ont été initiées par le gouverneur de province en vue d’éradiquer l’insécurité persistante au chef-lieu de l’Equateur. 

Selon des sources sécuritaires, c’est le commissaire provincial intérimaire de la PNC/Equateur qui a présenté les huit malfrats, dont une jeune femme, au vice-gouverneur de province et à la presse. 

D’après le numéro un de la police, ces bandits ont été arrêtés au quartier Ikongowasa. Ils avaient sur eux, un pistolet de fabrication artisanale et trois armes de chasse, avec lesquelles ils ont opéré.  

La police a également récupéré trois kits neufs d’ordinateur de bureau, des brouettes, des ustensiles et bien d’autres matériels que la Banque mondiale venait de doter à l’ITAVP /Bolombo. 

A en croire le préfet de cette école technique, le cambriolage a eu lieu à partir de minuit et a duré plus de deux heures, avant l’intervention de la police. Adolphe Ebila souligne qu'après l'école, ces bandits sont descendus à son domicile. 

« Ils ont cassé la porte du Directeur (des Études), on a récupéré (volé) un ordinateur complet. On est entré dans mon bureau, on a récupéré trois ordinateurs plus une somme de cinq cent mille Francs Congolais. Chez moi à la maison ils sont entrés, on a fouillé partout, on m’a donné un coup de crosse ici (au bras droit), alors mon épouse leur a remis le téléphone. On a récupéré à la maison plus de trente-cinq assiettes, deux vestes (neuves), une paire de souliers, un poste radio », a-t-il précisé. 

Le commissariat urbain a entamé l’instruction du dossier avant de le transférer au parquet. 

Un officier de la PNC indique que la police continue les recherches car d'autres voleurs sont en fuite. 

La population qui était présente à cette cérémonie a salué cette action de la police et réclame pour eux des sanctions exemplaires à la justice. 

 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner