Eruption du volcan Nyiragongo : 15 morts (Officiel)

Quinze personnes sont mortes à la suite de l’éruption du volcan Nyiragongo dans la province du Nord-Kivu, selon le bilan provisoire communiqué dimanche 23 mai par le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya. Il précise que 9 personnes sont mortes dans un accident de circulation, 4 ont trouvé la mort en tentant de s’échapper de la prison centrale de Munzenze, et 2 ont été calcinées par les laves.

Plusieurs autres personnes ont été blessées, ajoute le ministre, qui indique que 17 villages ont été touchés par la coulée de lave détruisant à son passage des habitations et des infrastructures. Il cite entre autres les villages de :

  1. Buhene
  2. Katoyi
  3. Majengo

Parmi les dégâts matériels, Patrick Muyaya fait remarquer l’endommagement de la route Rutshuru, « avec comme conséquence la coupure de Goma de son grenier en denrées alimentaires. »

« Plusieurs maisons ont été consumées et englouties par les laves dans les quartiers Butare et Buhene. Beaucoup de pertes de biens et marchandises pour les petits commerces dans plusieurs quartiers, quelques actes de pillages ont également été signalés, et la ligne électrique de la Société congolaise de distribution d’eau et d’électricité (SOCODE), principale source d’électricité de Goma coupée », a énuméré le ministre Muyaya.

Samedi à 19 heures (heure locale), le volcan Nyiragongo est entré en éruption, a confirmé le gouverneur militaire du Nord-Kivu sur les ondes de la RTNC. 

Une éruption volcanique est une période d'activité d'un volcan pendant laquelle il émet divers matériaux, comme de la lave, des téphras, des gaz ou des cendres. Il s'agit donc d'un phénomène géologique, précise le site Futura-science.com

Une délégation du gouvernement de la RDC est attendue lundi 24 mai à Goma, au Nord-Kivu. Le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique José Mpanda Kabangu, l’a annoncé dimanche 23 mai, dans une interview accordée à Radio Okapi. Selon lui, cette descente consiste à assister la population sinistrée, après l’éruption du volcan de Nyiragongo.

Les défis des habitants de Buhene

La lave incandescente du volcan Nyiragongo s’est arrêtée, net, à environ 1,5 km au Nord de la piste de l’aéroport de Goma, dans un quartier connu sous le nom de Buhene. C’est une population désolée que Radio Okapi rencontre.

Alors qu’ils revenaient à peine de leurs divers lieux de refuge, à cause de cette éruption, les habitants de Buhene n’ont pas manqué d’exprimer leur amertume face aux dégâts matériels causés par la catastrophe, même s’il n’y a pas eu de dégâts humains.

M. Bienvenu Kasereka n’a pas connu de dégâts humains, mais il ne cache pas son amertume devant les dégâts matériels.

« Toutes les maisons sont transformées [par la lave volcanique] en cendres. Et donc, là-bas, il n’y a plus rien ! Il y a aussi, là-bas même, un poteau Haute Tension [ligne Demeraude, Rutshuru], lui aussi a été calciné. Il est confondu avec la lave, là-même », relate-t-il.

M. Kasereka et certains de ses voisins disent avoir eu « la chance » et ont pris la fuite avant que la lave incandescente n’atteigne leurs maisons.

« Déjà, avant le temps, nous pouvions apercevoir la lave arriver. Il y avait donc moyen de prendre la fuite, car c’est le volcan (la lave incandescente). On n’attend pas le volcan. Ce n’est pas comme une arme pour laquelle on peut se cacher dans la maison. Non », témoigne Bienvenu Kasereka.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner