Nord-Kivu : des directives à suivre après l’éruption du volcan Nyiragongo

Tout celui qui se sent en danger devrait se diriger vers Sake et Mugunga dans la province du Nord-Kivu. C’est l’une des directives de la protection civile donnée après l’éruption du volcan de Nyiragongo, samedi 22 mai vers 19 heures (heure locale).

Autre instruction : tous les hôpitaux situés au Nord notamment Kanyaruchinya, Majengo, Munigi, Virunga sont appelés à déplacer les malades vers les hôpitaux du centre-ville et Kyeshero. Les femmes enceintes à partir de 7 mois doivent se diriger uniquement dans les hôpitaux recommandés.

Que les personnes de troisième âge et ceux vivant avec handicap soient déjà évacuées, ajoute la protection civile. Tous les propriétaires des stations-services sont également appelés à prendre des dispositions pour vider les citernes pour éviter des explosions.

Tous les médecins urgentistes sont également appelés à ne pas quitter la ville pour appuyer les hôpitaux.

C'est depuis 18 heures, heure de Goma, que des nuages en feu s'observaient vers le volcan Nyiragongo. Une panique et la débandade s'en sont suivies. Tous les quartiers situés au Nord de la ville se sont vidés, de nombreuses familles se sont dirigées vers la grande barrière entre Goma et Gisenyi, d'autres au port public de Goma essayant de se rendre à Bukavu et dans d’autres endroits.

Selon plusieurs sources, la coulée des laves s'est dirigée dans un premier temps vers la partie Nord-Ouest de la ville.

C’est à 19 heures (heure locale) que le volcan Nyiragongo est entré en éruption, a confirmé le gouverneur militaire du Nord-Kivu sur les ondes de la RTNC.

Dès les premières minutes de cette éruption du volcan un hélicoptère de la MONUSCO à été lancé en reconnaissance sur le site volcanique. L’appareil a bel et bien confirmé que les activités d'éruption émanaient  du mont Nyiragongo. En conséquence La ville de Goma et ses environs sont en sécurité. 

Dans un bref message, le lieutenant général Constant Ndima a appelé la population au calme et à suivre les orientations des services de protection civile et de la police selon le plan de contingence en vigueur.

La dernière éruption volcanique à Nyiragongo date du 17 janvier 2002. Plus de 100 personnes avaient été tuées. Des laves avaient coulé jusqu’à atteindre une grande partie de la ville de Goma et l’aéroport. Une éruption a eu lieu en 1997, causant la mort de plus de 600 personnes.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner