Les députés du Sud-Kivu demandent au gouvernement la suppression des taxes et barrières pour les déplacés de Goma

Le caucus des députés du Sud-Kivu exhorte le gouvernement de supprimer, pendant cette période exceptionnelle, certaines barrières et taxes tarifaires et non tarifaires sur les transports lacustres et terrestres, pour les faciliter l’évacuation des déplacés de Goma. Dans une déclaration faite à la presse ce vendredi 28 mai à Kinshasa, ces députés nationaux demandent aux gouvernements provinciaux du Nord-Kivu et du Sud-Kivu, de créer des centres d’accueil et d’hébergement pour les déplacés de Goma, qui sont arrivés à Bukavu, à Butembo, à Beni, et ailleurs, pour faire face aux maladies hydriques, et se mettre à l’abri des intempéries. 

Le député national Olive Mudekereza invite les autorités du Sud-Kivu et Nord-Kivu à protéger les déplacés de Goma :  

« Pendant le moment des catastrophes, le gouvernement doit jouer un rôle très important. Il faut communiquer à tout moment qu’est ce qui se passe, comment les choses évoluent. Les gens qui vont vers Bukavu, en passant par Sake vers Minova, il y a ceux qui ont été fouillés, et à qui on a demandé de payer quelque chose. On doit supprimer les barrières tarifaires et non tarifaires pendant cette période exceptionnelle, on doit supprimer certaines taxes, pendant cette période, sur le transport lacustre et terrestre afin de permettre l’évacuation facile, et ça permettrait même aux transporteurs de réduire les tarifs des prix ».  

 Selon ces députés malgré les frais que les conducteurs payent, à Sake, les routes sont impraticables et toutes les structures de base restent inexistantes. 

 «  Il faut nettoyer les structures des prix. Tu as vu sur Sake, on ne sait même pas rouler avec le véhicule, les gens sont en train de s’embourber à 100 km, sur la route Goma-Bukavu, à Nyabibwe. C’est pour cela nous disons au gouvernement que les infrastructures de base sont prioritaires. C’est le moment om l’autorité doit jouer son rôle, en créant des centres, des tentes, et le gouvernement provincial comme national, mettent des moyens, et les gouverneurs doivent faire des efforts au niveau local »,  recommande Olive Mudekereza. 

Le caucus des députés du Sud-Kivu invite le gouvernement à penser à construire un aéroport à Beni et à réhabiliter celui de Kavumu :  

« Le risque est toujours présent pour Goma, il faut que les autorités envisagent aussi de construire les aéroports de Beni et de Kavumu ».  

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner