Kwango : la Police présente sept « Kulunas » à la population de Kenge

La Police nationale congolaise (PNC) a arrêté dans la nuit de dimanche au lundi 7 juin, sept jeunes délinquants appelés « Kulunas ». Ces bandits urbains, dont une femme, ont été présentés à la population de Kenge dans la province du Kwango. 

D’après la Police, cette opération lancée dimanche 6 juin, consiste à lutter contre l'insécurité causée par les « Kulunas » dans la ville de Kenge. 

Ces jeunes délinquants « Kulunas » opèrent avec des machettes. Ils attaquent des paisibles citoyens et leur arrachent de l'argent et autres biens de valeur. 

Face à cette situation, la police invite la population à dénoncer tous les bandits qui sèment la terreur. 

« Ce sont les gens qui ont excellé par la brutalité, les extorsions, et troubles de l'ordre public. Il y en a qui se permettent de barrer la route avec des machettes, intimidant les gens, extorquant les biens de paisibles citoyens », a indiqué le commissaire provincial adjoint de la police du Kwango, Freddy Musasa Nyembo. 

Il assure que ces « Kulunas » seront poursuivis jusqu'à leur dernier retranchement. 

« Nul ne peut se prétendre être fort par rapport à l'Etat, alors ceux qui se servent des machettes pour couper leurs semblables et déranger la quiétude de la population, nous serons derrière eux jusqu'à leur dernier retranchement. Alors nous n'allons pas baisser les bras, nous allons nous mettre à l'œuvre, nous avons déjà commencé d'ailleurs, nous allons tout faire pour les décourager », a ajouté Freddy Musasa. 

Il a appelé la route la population du Kwango à collaborer avec la police en dénonçant tous les « Kulunas ». 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner