Kinshasa : des militants de Lamuka interpellés par la police lors d'une manifestation devant l'Assemblée nationale


Dix-sept des militants de la plateforme politique "Lamuka" ont été interpellés mercredi, devant l'Assemblée nationale, par la Police nationale congolaise (PNC). Le communicateur de cette plateforme, Prince Empenge, a annoncé ce jeudi 24 juin à Radio Okapi, que ces jeunes protestaient contre la loi organique portant organisation de la Commission electorale nationale indépendante (CENI) adoptée par les députés nationaux.
Loi qui, selon ces militants, prépare une fraude aux élections de 2023 en faveur du pouvoir en place.

"Nous nous sommes retrouvés devant l'assemblée pour protester contre la loi organique de la CENI, telle qu'adoptée par les députés du FCC et CACH. Cette loi telle qu'adoptée planifie et prépare la fraude aux élections de 2023 en faveur du camp de monsieur Félix Tshisekedi. La police est arrivée, elle a arrêté les jeunes sans ménagement, elle a tiré des gaz lacrymogènes et elle a arrêté 17 camarades militants de Lamuka", a-t-il indiqué.

Prince Empenge affirme également que ces militants interpellés ont passé la nuit au camp Lufungula sans raison :

"Tous les 17 membres de Lamuka, y compris l'honorable Serge Welo, un des cadres, ont passé nuit au camp Lufungula sans aucune raison".

Pour Prince Empenge, Lamuka va continuer avec les manifestations jusqu'à l'obtention de gain de cause.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner