Tremblement de terre à Goma: la famille d'une victime s’adresse à Félix Tshisekedi

La famille d'une victime des dégâts causés  par les  séismes survenus après l’éruption volcanique du 22 mai dernier à Goma alerte sur l'état de santé de leur fille qui, ne s'améliore pas. Un membre de sa famille a affirmé jeudi 24 juin que  le cas de Mireille Kangendo hospitalisée depuis un mois, était très sérieux et nécessitait beaucoup des moyens. Selon lui, ses parents ne sont pas en mesure de la prendre en charge.  

La division provinciale de la santé, qui confirme être au courant de la situation, dit en avoir déjà fait rapport aux autorités compétentes. 

Selon la famille de la victime, leur  fille s’est retrouvée avec de graves fractures au niveau des vertèbres mais aussi une tétraplégie totale à ses quatre membres.  

 Elle, ainsi que six autres membres de sa famille avaient été grièvement blessés lorsque leur maison s’était écroulée pendant les tremblements de terre au quartier Katindo dans la ville de Goma.  

Les autres membres de la famille se sont remis, mais Mireille continue de suivre des soins sans la moindre amélioration.  

Selon ses proches, il a fallu faire venir un médecin de Bukavu, aux frais de ses parents,  pour sa première intervention chirurgicale, qui a permis de la maintenir jusque-là.  

Ses parents sont désemparés et sollicitent l’implication du Chef de l’Etat pour les soins de leur fille :  

« Nous avons beaucoup d’inquiétudes et malheureusement la famille n’a pas assez des moyens, actuellement l’enfant est toujours là, elle ne peut pas faire tous les mouvements parce que l’accident a entrainé le disfonctionnement de tous les membres inférieurs et supérieurs, donc elle ne peut pas se mettre debout ou s’assoir même pour se tourner au lit elle ne peut pas ».  

Pour la famille,  Mireille Kangonde est en 5 eme des humanités, elle devra reprendre ses études après les soins.   

« En tout cas, nous continuons à solliciter, implorer l’indulgence des autorités de se souvenir, surtout comme le chef de l’état est dans la ville de Goma, nous l’invitons à pouvoir penser également à cette fille qui est en train souffrir à l’hôpital, qui nécessite des soins appropriés pour qu’elle puisse reprendre sa vie normale pour qu’elle puisse encore marcher et reprendre ses études comme avant »,  a soutenu son oncle.  

Cette famille est hébergée dans différentes familles d’accueil et leurs frères, après la destruction de leur maison.  

Le chef de division de la santé  au Nord-Kivu dit avoir fait un rapport au responsable en charge de la réponse humanitaire liée à  l’éruption volcanique du 22 mai dernier.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner