Trophée M.Kasalu : la veuve de Chebeya et la femme du Dr. Denis Mukwege primées


La Ligue de la zone Afrique pour la défense des enfants et élèves (LIZADEEL) a organisé au cours d’une soirée de gala vendredi 25 juin à Kinshasa la première édition du Trophée M.Kasalu, femme d’honneur.
Pour cette première édition, cinq femmes ont été honorées par la LIZADEEL, en partenariat avec l’UNICEF, les ministères du genre et de la culture et arts.

Il s’agit de Marthe Kasalu, la veuve d’Etienne Tshisekedi, Annie Chebeya, la veuve de Floribert Chebeya, la femme du Dr. Denis Mukwege et à titre posthume la défunte épouse du premier ministre Patrice Emery Lumumba et celle du prophète Simon Kimbangu.

Selon le coordonnateur de la LIZADEEL, Godé Kayembe, ce trophée qui porte le nom de la veuve d’Etienne Tshisekedi sera pérennisé au niveau national et international.  

« Être épouse d’un homme dont les actions socio-politiques non violentes et la constance auront permis l’avènement d’un Etat de droit, d’une gouvernance démocratique. Être épouse d’un homme de culture ou de science ayant accompli une mission positive pour l’évolution de l’humanité. Avoir assuré des responsabilités familiales de mère dans un contexte d’adversité et des risques au péril de se sécurité physique et celle de ses proches », a-t-il expliqué.  

Une des nominées, Annie Chebeya annonce avoir consacrer sa vie, depuis la mort de son mari Floribert Chebeya, à la lutte pour la promotion de la justice : 

« Depuis l’assassinat de mon mari, j’ai consacré ma vie à la lutte pour la promotion de la justice. Assumer le rôle d’épouse d’un activiste des droits de l’homme dans un contexte politique non démocratique, c’est vivre en acceptant des risques au quotidien et mener une vie rythmée par des habitudes et des situations très particulières ».      

La veuve de Chebeya a dédié le trophée à toutes les épouses qui militent auprès de leurs maris et les soutiennent pour l’avènement d’un monde meilleur et plus juste. 

L’ancien directeur exécutif de La Voix des Sans Voix pour les droits de l’homme, Floribert Chebeya avait été retrouvé mort dans sa voiture dans une périphérie de Kinshasa le 1er juin 2010, au terme d’un rendez-vous manqué avec l’ancien inspecteur général de la police nationale congolaise, le général John Numbi. Et son chauffeur Fidèle Bazana qui l’avait accompagné à ce rendez-vous, porté disparu puis déclaré mort, son corps n’a jamais été retrouvé.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner