La Prospérité : « Patrick Muyaya : Loi sur la nationalité, le Président Félix Tshisekedi n’est pas derrière » !

 

Revue de presse du mardi 13 juillet 2021. 

La loi sur la nationalité, connue sous l’appellation de « Congolité », la grève des chauffeurs de taxis à Kinshasa, et l’arrivée du président du Burundi sont les sujets phares que commente la presse congolaise. Elle s’intéresse aussi au rapatriement de la dépouille de l’ancien Cardinal Laurent Monsengwo.  

Abordant la question de la « Congolité », La Prospérité rapporte les propos du ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya en ces termes : « le Président Félix Tshisekedi n’est pas derrière ! 

Ni confusion ni illusions… Le porte-parole du gouvernement redoute malheureusement la manière dont cette question est abordée dans l’opinion, selon des accusations infondées contre le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, qui n’est pourtant, ni derrière, ni devant cette initiative de loi, poursuit le tabloïd. 

A en croire le ministre Muyaya, cité par le quotidien, il n'y a donc aucune raison d’entretenir la confusion, ni d’alimenter les illusions autour d’une quelconque main du Président de la République derrière cette démarche qui, normalement, appelle à un débat serein républicain. 

D’après Patrick Muyaya, la « Congolité » est une expression dangereuse de nature à nous diviser davantage le pays, renchérit Forum des As. 

Le journal rappelle : cette loi est une initiative de Noël Tshiani, endossée par le député national Nsingi Pululu et déposée depuis la semaine dernière au Bureau de la Chambre. 

Il invite par ailleurs les professionnels de médias à ne surtout pas utiliser l’expression « Congolité ». 

Kinshasa : début de semaine mouvementé 

La ville province de Kinshasa a connu un début de semaine plus que mouvementé, avec le déclenchement de la grève improvisée par les conducteurs de taxis. Ceux-ci même s’ils se plaignent des tracasseries policières n'ont même pas tenu compte des élèves de la 6e des humanités qui devraient présenter l’épreuve de dissertation », déplore L’Avenir. 

A en croire le même journal, « cela laisse penser que ce mouvement de grève des chauffeurs a été politisé et récupéré par certains politiciens en mal de positionnement ».  

Heureusement un moratoire leur a été accordé pour une semaine, pour leur permettre d’être en ordre avec les documents exigés dans le transport en commun de la ville de Kinshasa, se réjouit le tabloïd. 

Sous un autre registre, le site d’actualité 7sur7.cd évoque en revanche l’arrivée depuis lundi 12 juillet, du Président de la République de Burundi Évariste Ndayishimiye, à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, pour une visite d'État de 3 jours. 

Selon la presse présidentielle de la RDC, un tête-à-tête est prévu ce mardi avec son homologue congolais Félix Tshisekedi.  

« Cette visite d'État est la matérialisation de la volonté des deux chefs d'État de renforcer davantage les excellentes relations d'amitié et de coopération qui lient les peuples de la RDC et du Burundi, ainsi que la coexistence pacifique entre les peuples respectifs », lit-on dans les colonnes du portail, qui exploite un communiqué signé par l'ambassadeur Willy Nyamitwe, chef de bureau. 

Cas-info.ca quant à lui, annonce le rapatriement de la dépouille mortelle du Cardinal Monsengwo prévue pour le 19 juillet prochain. Cet ancien archevêque de Kinshasa est décédé à 81 ans le dimanche 11 juillet à Paris en France. 

« Le cardinal Laurent Monsengwo était un pilier de la démocratisation dans son pays, pour le rôle qu’il a joué au moment de la conférence nationale souveraine et le processus de la démocratisation de la RDC durant les régimes de Mobutu et les Kabila », renseigne le site. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner