RDC : Greenpeace s’oppose à la levée du moratoire sur les concessions forestières

L’Organisation non gouvernementale Greenpeace a dénoncé jeudi 15 juillet la mesure visant la levée du moratoire sur les concessions forestières, proposée par la ministre de l’Environnement lors du dernier conseil des ministres.

D’après Irène Wabiwa Betoko, cheffe de la campagne Greenpeace Afrique pour la forêt du Bassin du Congo, une telle mesure serait une catastrophe pour la population qui vit de ressources issues de la forêt et va également affecter le climat à l’échelle mondiale.

« Vu le chaos dans lequel est plongé le secteur forestier dans notre pays depuis des décennies, une telle mesure serait la catastrophe, non seulement pour la population, mais aussi pour le climat mondial. Parce qu'une telle levée de moratoire va ouvrir une grande voie à la déforestation et exaspérer la crise climatique et mettre en péril la vie des communautés locales, le peuple autochtone qui vivent dépendent de ces forêts pour leur survie », affirme Wabiwa Betoko. 

La cheffe de la campagne Greenpeace Afrique pour la forêt du Bassin du Congo plaide pour la promotion de la bonne gouvernance dans le secteur, avant de penser à la levée du moratoire sur les concessions forestières en vigueur en RDC depuis 2002. 

« Nous considérons que tant que, les forêts de la RDC sont minées par les inégalités, la corruption, l’impunité. Bref, la mauvaise gouvernance, il est inconcevable de penser à la levée de moratoire. Ce moratoire a été institué pour des objectifs précis, dont l’assainissement de ces secteurs. Et à ce jour, ces objectifs ne sont pas encore atteints », argumente-t-elle.  

Dix mesures urgentes relatives à la gestion durable des ressources naturelles, notamment la forêt ont été adoptées vendredi 9 juillet au regard des enjeux et défis écologiques planétaires de l’heure. Elles ont été présentées au Conseil des ministres dernier par Ève Bazaïba, vice-premier ministre, ministre de l'Environnement et Développement durable. 

Parmi ces mesures, il y a entre autres le réexamen des concessions forestières octroyées aux institutions, la levée du moratoire en cours en matière d’octroi des titres d’exploitation forestière, la suspension de l’exploitation des bois d’œuvre, utilisés pour les meubles et sculptures, ainsi que l’instauration de la taxe carbone, payée par tous les véhicules qui circulent en RDC. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner