Ituri : avec ses 2 millions d’habitants, la ville de Bunia ne dispose pas de latrines publiques

 
La ville de Bunia ne dispose pas de toilettes publiques depuis plusieurs années. Avec ses deux millions d’habitants, cette situation observée au chef-lieu de la province de l’Ituri pose un sérieux désagréments à la population et constitue un problème de santé publique pour des habitants, selon des sources sanitaires. 

Sur le boulevard de la libération de la ville de Bunia, qui est l’artère principale de la ville, il n’existe aucune toilette publique.  

Même situation dans les rues secondaires, selon plusieurs témoignages.  

Plusieurs personnes dont les marchandes, les élèves, et les étudiants éprouvent d’énormes difficultés pour se soulager, en cas de besoin pressent. 

Face à ce défi, les habitants ont transformé certains caniveaux ainsi que certains endroits de la ville non aménagés ou de parcelles abandonnées, en latrines à ciel ouvert où certains défèquent. 

Les matières fécales sont mêmes visibles sur la chaussée aussi, devant le bureau de l’Office national de Café, a constaté Radio Okapi. 

A certains endroits, l’odeur nauséabonde est devenue insupportable pour les passants et même pour les commerçants dont les coins de maisons de commerce servent aussi de toilettes. 

Certains habitants demandent au Maire de trouver une solution urgente à cette situation qui n’honore pas la Ville. 

« Depuis que je suis ici à Bunia, je n’ai jamais vu une toilette publique à un autre endroit. Seulement au marché. Même-là, c’est mal entretenu », témoigne un habitant. 

Le maire de la ville de Bunia, le colonel John Tchabunye se dit conscient de cette difficulté dont il a hérité de ses prédécesseurs. Il promet la construction des latrines publiques dans « un mois » :  

« Nous allons construire des latrines. Mon prédécesseur n’a pas songé à cela. Le peu que nous récoltons, dans un mois, nous aurons nos latrines dans la ville. » 

Les experts en santé font savoir que l’absence de latrines publiques expose la population à plusieurs maladies de mains sales.  

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner