Nord-Kivu : la Police interpelle une trentaine de civils illégalement enrôlés dans ses services

Le commissariat de la Police nationale congolaise de Kitshanga a interpellé, mardi 21 juillet, une trentaine de civils enrôlés irrégulièrement au sein de ses rangs. C’est à l’issue d’une opération visant l’harmonisation des effectifs des policiers du commissariat provincial du Nord-Kivu, affirment les sources officielles.

Cette opération qui a commencé à Nyamitaba, en groupement Bashali Kaembe, et Kitshanga centre en groupement Bashali Mokoto se poursuit depuis mardi à Buleusa, indiquent les sources de la police.

Selon ces mêmes sources qui alerte sur ce cas, il a été constaté un enrôlement massif des civils dans les rangs de la police dans la chefferie des Bashali, et qui exerçaient illégalement sans avoir à apparaitre sur aucun listing officiel.

Ces sources ajoutent que ces éléments irréguliers sont soupçonnés comme auteurs de plusieurs tueries de civils mais aussi d’actes d’intimidations des autorités civiles et autres formes de rançonnement des populations. 

Ils collaboreront aussi avec d’autres civils pour déstabiliser une grande partie de la chefferie des Bashali.

Par ailleurs, cette opération d’harmonisation des effectifs des policiers, édictée par le commissariat provincial du Nord-Kivu, cible toutes les unités de la PNC dans le Masisi, y compris les unités spécialisées. L’objectif affiché étant d’assainir la police de tous les civils et éléments inconnus. Fait notoire à rappeler que dans le territoire de Masisi de nombreux groupes armés sont dotés de leurs policiers ayant les tenues similaires à celles de la police nationale. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner