Nord-Kivu : le vice-gouverneur Ekuka déplore la dégradation des ressources du lac Edouard

Le vice-gouverneur du Nord-Kivu, Romy Ekuka Lipopo, a déploré lundi 2 août la dégradation persistante des ressources du lac Edouard. Il l’a affirmé au cours d’un atelier d’un jour tenu à Goma sous le thème «la gestion transfrontalière de la pêche au Lac Édouard, entre la RDC et l’Ouganda».

Organisé par le projet de gestion intégrée des pêches et des ressources en eau des lacs Edouard et Albert, LEAF 2, cet atelier avait pour but d’évaluer la première phase de ce projet, lancée en 2018.

Pour le commissaire divisionnaire, Romy Ekuka Lipopo, le projet LEAF II, initié pour le renforcement des patrouilles mixtes aux lacs Edouard et Albert, vise à atténuer les menaces sur les ressources halieutiques des deux plans d’eau transfrontaliers.

« L’actualité de la pêche au lac Edouard reste dominée par des arrestations récurrentes des pêcheurs congolais par la marine ougandaise, la prédation des inciviques mayi mayi, ainsi que la baisse de la productivité. Je suis donc heureux de ces assises ayant l’objectif d’évaluer la réglementation de la pêche et la sécurité du Lac Edouard, réfléchir sur les activités de la deuxième phase des patrouilles mixtes », indique Romy Ekuka.

Les comités des pêcheurs précisent qu’à ce jour, 126 pêcheurs congolais du lac Édouard, sont encore en détention en Ouganda pour violation présumée des frontières et la pêche illicite dans les eaux territoriales ougandaises.

Ils en appellent à l’implication du gouvernement congolais pour la restauration de l’autorité de l’Etat sur ce lac qui, selon eux, reste sous l’emprise des Mai-Mai et autres politiciens véreux.

Pour eux, cette implication du gouvernement pourrait faciliter le succès de ce projet de patrouilles mixtes initié par le projet Leaf II sur financement de la Banque africaine de développement (BAD).

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner