La Prospérité : « RDC, la CENCO ne se taira point » !

Revue de presse du mardi 3 août 2021. 

La conférence de presse de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) et les raisons de cette structure du refus de la candidature de Denis Kadima à la tête de la Commission électorale nationale indépendante sont des sujets principaux que développe la presse congolaise. 

Les prélats catholiques notent la confusion dans le choix de l’adversaire à combattre et à vaincre au pays, note La Prospérité qui détaille : « des paroisses visitées à Mbuji-Mayi, des objets sacrés volés, des sanctuaires vandalisés, des tabernacles avec Saint Sacrément, profanés et emportés. Dimanche dernier, le Centre Lindonge ainsi que la Résidence du Cardinal Fridolin Ambongo attaqués par des inciviques mal intentionnés, des propos désobligeants à maintes reprises tenus par Augustin Kabuya, constatés. » 

Et le quotidien de s’interroger : « pourquoi s’en prendre à la CENCO quand elle prêche la cohésion nationale ? Pourquoi l’attaquer quand elle défend l’indépendance de la Commission Electorale Nationale Indépendante ? 

A en croire la CENCO, l’intolérance qui s’installe à petit feu actuellement sur l’ensemble du territoire national est en voie de détruire la démocratie et l’Etat de droit en République Démocratique du Congo. D’où, son appel à la responsabilité des dirigeants pour stopper cet élan de violence. 

Pour Forum des As, la CENCO accuse Augustin Kabuya, secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).  

L'abbé Nshole n'est pas allé avec le dos de la cuillère. Le prélat catholique cite nommément le SG de l'UDPS d'être à la base de la profanation des lieux de culte et de menaces dont ils sont victimes. Pour lui, les menaces d'Augustin Kabuya contre les évêques incitent les "combattants" du parti présidentiel. 

Désignation du président de la CENI par les confessions religieuses, la CENCO donne les raisons de sa position sur le candidat Denis Kadima. Un titre qu’exploite L’Avenir, qui fait savoir que les Catholiques et le l’Eglise du Christ au Congo (ECC) évoquent la violation de l’article 18 de la charte des confessions religieuses. 

Pour l’Abbé Donatien Nshole, il y a des témoignages des personnes qui ont dit avoir subi des pressions pour voter en faveur de cette candidature. C’est ce qui justifie même la signature par tous les leaders religieux, d’un rapport dénonçant ces intimidations et menaces, ajoute le quotidien. 

La Tempête des Tropiques corrobore : « les témoignages, on ne dit pas d’allégations, pas de personnes qui ont entendu quelqu’un dire mais plutôt de personnes concernées elles-mêmes qui ont dit qu’elles subissaient des pressions de certaines autorités ou personnalités les enjoignant de voter pour un candidat », a déclaré le Secrétaire Général de la CENCO.  

Il a soutenu que, « tous ont signé la déclaration dénonçant les intimidations et menaces qui affectent l’indépendance de la CENI. Il y en a aussi qui ont témoigné dans une plénière qu’ils ont été approchés par x personne citée pour voter ce candidat moyennant une somme colossale.  

Autre actualité, Depeche.cd fait savoir que le ministre d’Etat en charge de l’Aménagement du territoire, Guy Loando, a sollicité l’implication des chrétiens et des hommes de Dieu dans le programme visant le développement de leurs villages, villes et territoires respectifs, au cours d’une visite qu’il a effectuée dimanche, dans trois églises de la capitale à savoir : l’Eglise la Louange, la Chapelle des Vainqueurs et le ministère du Combat spirituel.  

Selon un document remis lundi, notamment à l’Agence congolaise de presse (ACP), Guy Loando a invité ces Eglises à soutenir et appuyer le programme du gouvernement qui s’inscrit dans la vision du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, notamment de moderniser les villages, villes et territoires en les dotant des infrastructures de base.  

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner