Nord-Kivu : l’ONG UFAREF répertorie 403 cas de violations des droits humains

L’ONG l’Union des familles pour la recherche de la paix, (UFAREP) a rendu public mardi 2 août, un rapport faisant état de quatre cent trois cas de violations de droits de l’homme, enregistrés dans quatre territoires de la province de Nord-Kivu depuis l’instauration de l’état de siège au mois de mai dernier.

« Nous avions documenté ces violations pendant cette période de l'état de siège. Malgré les opérations (militaires) décrétées par le gouvernement, nous avions documenté 400 et plus cas de violations ou d’abus des droits de l’homme qui ont été perpétrées par les groupes armés ainsi les forces de l’ordre entre autres les FARDC, l’ANR », a affirmé le responsable de l' UFAREP, Janvier Kaikolo.

Il s’agit de territoires de Nyiragongo, Rutshuru, Lubero et Beni.  

Selon cette même source, ces violations sont souvent caractérisées par les tueries, les kidnappings, les arrestations arbitraires, "les barrières illégales encore visibles sur certains tronçons routiers" de la province, ainsi que des cas de meurtres.

Janvier Kaikolo félicite toutefois le gouverneur militaire du Nord-Kivu pour avoir supprimé toutes les barrières sur l’axe routier Goma-Rutshuru.

Par ailleurs, les tentatives de Radio Okapi, pour avoir la réaction du porte-parole du gouvernement militaire sur ces allégations, n’ont pas abouti.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner