Décès d’un Congolais en Inde : Félix Tshisekedi appelle la population au calme et à faire preuve de civisme

Le Président Félix Tshisekedi a déploré la mort tragique de Joël Malu Shindani, un étudiant congolais en Inde. Il a invité le Gouvernement à tirer la sonnette d’alarme pour que pareil incident ne se reproduise plus. C’est ce qu’indique le compte rendu du conseil des ministres du vendredi 13 août 2021.

« Le Président de la République appelle la population au calme et à faire preuve de civisme face à cette situation. Tout acte de violence et de vandalisme à l’endroit des personnes et des biens de communauté indo-pakistanaise installée en République démocratique du Congo doit être condamné et stoppé immédiatement », rapporte Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement.

Le chef de l’Etat congolais a exhorté la population à garder à l’esprit qu’il est important d’éviter de répondre à la violence par la violence, à l’injustice par l’injustice et de ne pas se laisser entraîner dans un cercle vicieux de violence.

« La justice doit passer par le droit et le respect des lois. Il a insisté sur le fait que la République Démocratique du Congo doit rester une terre d’accueil pour tous et une terre d’asile pour ceux qui cherchent protection. Avec l’Inde, le Congo entretient une relation amicale de longue date et les deux peuples sont appelés à surmonter cette épreuve dans la dignité en respectant les valeurs humanistes fondamentales qui leur sont communes », a ajouté Patrick Muyaya.

Prise en charge, par l’Etat indien, du rapatriement de la dépouille

Le ministre des Affaires étrangères qui attend la famille pour fixer les modalités de rapatriement du corps du défunt a préconisé les actions suivantes :

  • la prise en charge, par l’Etat indien, du rapatriement de la dépouille de Joël Malu Shindani et des autres dépenses résultant de ce décès ;
  • l’examen, par le Conseil des Ministres, des conditions de vie des congolais en Inde en vue de leur meilleure protection ;
  • l’organisation, avec les ministères en charge de l’Intérieur et de la Santé, du retour au pays des citoyens bloqués en Inde pour de raison de la pandémie à Covid-19 et de ceux qui n’ont plus rien à faire en Inde ;
  • le lancement par le Gouvernement d’un vibrant appel aux congolais en séjour irrégulier en Inde de bien vouloir regagner le pays et de se faire signaler à l’Ambassade de la RDC à New Delhi ;
  • l’intérêt des deux Gouvernements à engager des discussions en vue de la conclusion d’un Accord de protection mutuelle de leurs ressortissants respectifs sur le territoire de l’un et de l’autre Etat. Cet Accord portera aussi sur la collaboration entre les services de police et de sécurité des deux pays afin de prévenir pareils incidents, et de lutter contre la délinquance de leurs ressortissants dans leurs territoires respectifs.

Par ailleurs, le Gouvernement invite la population à ne pas s’en prendre aux citoyens indiens qui ont choisi la RDC comme seconde patrie.

« L’Etat congolais cherche à trouver une solution durable pour prévenir des pareils cas à l’avenir », a dit Patrick Muyaya.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner