Durcissement de la grève des agents de l’Université de Goma : les étudiants sollicitent l’intervention du ministre de tutelle

 

Les agents de l’Université de Goma (UNIGOM) ont durci, depuis lundi 23 août, leur mouvement de grève.  

 En fait, depuis le 12 août dernier, les agents, scientifiques et administratifs, ont déclenché, leur mouvement de grève, pour réclamer leurs « arriérés de prime  interne», impayés depuis 7 mois maintenant. Cette prime interne est payée aux agents et cadres des universités pour permettre principalement ceux qui ne sont pas payés par l’Etat de nouer les deux bouts du mois.  

Ils refusent que ladite prime soit « ponctionnée » de milliers de francs congolais et accusent le recteur de l’UNIGOM de fermer la porte au « dialogue » pour le règlement à l’amiable de leurs revendications. Les grévistes accusent notamment le professeur Munyanga, recteur de cette université, « d’incompétence et d’opacité » dans la gestion de l’université.  

Face au temps qui presse avant la prochaine clôture de l’année académique en cours, les étudiants s’invitent à la crise. Le porte-parole du comité estudiantin, Patrick Iragirenda fait cette demande :  

« Etant qu’étudiants, nous nous sommes acquittés de nos obligations. Comme on a demandé les deux parties d’avoir un consensus, chose qui n’a pas été faite jusque-là, nous demandons au ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, de venir jouer l’intermédiaire. Parce qu’entre ces deux parties, il n’y a pas consensus. Parce que d’ici deux mois, nous devons terminer l’année académique »   

Le recteur Munyanga dit que les négociations sont déjà en cours entre le comité de gestion et les grévistes pour trouver une solution.  

Pendant ce temps, il appelle les étudiants et les enseignants à reprendre les cours, mais, sollicite que la reprise se passe sous une « haute sécurité » de la police nationale congolaise (PNC).  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner