Beni : la MONUSCO appuie la réinsertion socio-économique des enfants sortis des groupes armés

Le projet d’appui à la réinsertion socio-économique d’une centaine d’enfants sortis des forces et groupes armés sur l’axe Beni-Mbau-Oicha, s'est clôturé le jeudi 26 aout. Ce projet financé par la MONUSCO a duré six mois.

Il a permis d’encadrer des jeunes démobilisés dans divers domaines dont la menuiserie, la mécanique- auto, l’agro-pastorale et autres.

Les bénéficiaires de ces formations se disent fiers de leur parcours.

« Je venais de commencer une vie de délinquance. J’ai eu l’appel de l’ACOPE qui m’a intégrée dans la société et m’a appris à entretenir les plantes comme les choux, l’élevage comme celui de poule…… J’ai été recruté dans UPLC. Je remercie l’ACOP, la MONUSCO, même le gouvernement. Quand j’étais dans la forêt je ne me comprenais pas bien. Mais ces jours-ci, si vous essayez de me voir, vous allez sentir que c’est une personne dans les autres », ont-ils témoigné. 

Madirisha Vuyingo qui a représenté le maire de la ville de Beni à la cérémonie, a salué le courage de ces jeunes pour avoir quitté les groupes armés et opter pour la vie civile. 

« C’est donc une satisfaction de les voir finir leurs formations en menuiserie, coiffure, mécanique, et recevoir leurs brevets ainsi que, différents kits pour leur réinsertion socio-économique. Cela pourra leur permettre de réintégrer la vie sociale », a souligné pour sa part, madame Marie Bulieni de la section Protection de l’enfant de la MONUSCO, qui a représenté la cheffe de bureau.

Les parents de ces enfants jadis associées aux groupes armés, n’ont pas eux, caché leur joie. Leurs enfants ont même changé de comportement par rapport aux années passées, selon, Muhindo Kagheni.

« Nos enfants étaient déjà dans des brousses. Mais pour le moment, ils sont avec nous. Nos enfants ont totalement changé leurs comportements », a-t-il ajouté.

Les jeunes démobilisés ont présenté des poules, des choux pour ceux qui ont choisi la filière agro-pastorale, des meubles pour ceux ayant fait la menuiserie, comme fruits de leur travail.

C’est depuis le 12 février que ce projet financé par la Monusco a été lancé sur l’axe Beni-Mbau-Oicha dans le cadre de la réinsertion socio-économique des enfants démobilisés des forces et groupes armés.  

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner