Nord-Kivu : un officier et deux militaires meurent dans deux attaques à Masisi

Un officier des FARDC et deux militaires ont trouvé la mort dans deux attaques organisées par des assaillants non identifiés, alors qu’ils assuraient la protection du territoire. Les sources de la société civile qui livrent ces informations, rapportent aussi plusieurs incidents sécuritaires enregistrés au courant de la semaine qui s’achève, surtout dans la région de Kitchanga. 

D’après ces sources dans la région, le corps du lieutenant Mbemba Jacques du 3410e régiment, a été retrouvé le samedi 28 août au village Katale, dans le secteur d’Osso Banyungu. Cet officier était en patrouille la nuit avec ses hommes lorsqu’ils sont tombés dans une embuscade et échangé des tirs avec des  assaillants. Il a été touché et a succombé à ses blessures.

Le même samedi, un autre corps a été  retrouvé dans le village voisin de Rufaranga. Cette fois, il s’agit d’un bandit bien connu dans la région, nommé Sore Munguiko, précisent les sources locales. 

Le porte-parole de la 34e région militaire, le major Njike Kaiko, confirme cet incident. Il renseigne aussi sur la perte de deux militaires FARDC  tués la nuit de jeudi à vendredi, dans une attaque contre leur position à Muhongozi dans la région de Kitchanga.

Cette attaque s’est produite sur l’axe Kitchanga-Mwesso, du côté de Busumba dans la localité Lupfunda.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner