Mbuji-Mayi : arrivée d’engins pour renforcer la desserte en eau potable

Un convoi, constitué d’une vingtaine notamment des camions bennes basculants, des pelles chargeuses et des tracteurs à chenilles excavatrices, est arrivé lundi 30 août à Mbuji-Mayi dans la province du Kasaï-Oriental pour permettre à la population locale d’avoir accès facile à l’eau potable de la Régie de distribution d’eau (REGIDESO). 

Les autorités provinciales ont accueilli ces engins à l’entrée de la ville de Mbuji-Mayi au poste de péage de Tshimbombo. 

D’après Emile Losambe, représentant délégué du directeur de la REGIDESO, ces outils vont permettre à l’entreprise chinoise CGCD, qui a gagné le marché, de sécuriser le bassin d’eau à Lukalenge et construire des châteaux d’eau sur l’ensemble de la ville pour accroître la capacité de production. Celle-ci devra passer de 8000 mètres cubes à 50.000 mètres cubes par jour. 

« Ce sont les engins et équipements de deuxième lot d’un vaste projet qui a été lancé ici à Mbuji-Mayi. A la fin des travaux de ce projet, la ville de Mbuji-Mayi verra sa capacité de production passer de 8 000 mètres cubes aujourd’hui à 50 000 mètres cubes par jour », a annoncé Emile Losambe. 

Le premier lot a été gagné par la société chinoise Pan CHINA. Elle a la « responsabilité d’agrandir les ouvrages et récupérer les équipements sur notre site de Bakua Kapanga », a-t-il poursuivi. 

Selon lui, « PAN-CHINA va également construire une tuyauterie de plus ou moins d’une longueur de 5 km traversant la ville pour amener de l’eau vers les châteaux d’eaux que la société CGCD aura la responsabilité de sécuriser. Mais aussi, le bassin captant de la source de Lukalenge ». 

Plusieurs châteaux vont également être construits dans la ville, précise-t-il, estimant que plus de 3,5 millions d’habitants de Mbuji-Mayi vont ainsi accéder à l’eau potable.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner