Kwango : des criquets ravageurs détruisent les plantations de manioc à Kasongo-Lunda


Des criquets ravageurs sont en train de détruire les feuilles de manioc et leurs tubercules précisément dans le territoire de Kasongo-Lunda, dans la province du Kwango. 

Selon le vice-président du cadre de concertation provincial de la société civile locale, Symphorien Kwengo, cette situation est à la base de la rareté du manioc le marché ; sa production ayant baissé.

Il indique qu’une étude est en train d’être menée par l’Institut supérieur de développement communautaire et rural du Kwango pour l’isolement de ces insectes :

« Dans le territoire de Kasongo-Lunda les maniocs sont attaqués par des insectes qu’on appelle techniquement ‘les criquets criants’ ou ‘criquets ravageurs’. Ces criquets sont en train de détruire systématiquement les maniocs et rendant même la production beaucoup plus faible. Et dans un premier temps, il y a une étude qui est en train d’être menée pour pouvoir attraper ces criquets criants, pour les isoles, pour les anéantir. L’étude est en train d’être menée par un expert de l’ISCO en collaboration avec l’institut supérieur de développement communautaire et rural du Kwango, basé à Mawanga ».

En attendant, Symphorien Kwengo en appelle à l’intervention des autorités attitrées afin de trouver solution à ce problème communautaire :

« La conséquence est que la production n’est pas grande parce que les maniocs sont détruits, même les tubercules. Les tubercules il n’en aura plus. Cela expose la population à la famine, puisqu’il n’y a pas une bonne production causée par les attaques de ces criquets criants. Donc, c’est vraiment un problème communautaire qui requiert une intervention puissante des autorités ».  

Le manioc constitue la base de l’alimentation pour la population de la région. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner