Ituri : 20 personnes arrêtées pour connivence avec la milice FPIC


Plus de vingt personnes ont été arrêtées vendredi 24 septembre par les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à Baiti, à 3 kilomètres de Komanda. Selon le porte-parole de l’armée en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo, ces personnes soupçonnées d’être de connivence avec la milice FPIC, sont accusées d’être à la base du meurtre d’un lieutenant des FARDC la nuit de jeudi à vendredi 24 septembre lors de l’attaque de la cité de Komanda par des présumés rebelles ougandais des ADF. Toutes ces personnes sont transférées à la justice militaire.

D'après des sources concordantes, lors de l’attaque de Komanda par des ADF, ce lieutenant des FARDC serait allé porter secours à son épouse au lieu de refuge dit axe Pont Ituri. Arrivés à Baiti à 3 Kilomètres de Komanda-centre et dans la confusion des jeunes en colère qui manifestaient contre cette énième attaque rebelle, cet élément des FARDC a été pris à partie par des manifestants qui lui ont ravi son arme.

Cette bande de jeunes, dont certains appartiendraient à la milice FPIC, a lynché et tué ce militaire avant de jeter son cadavre dans des toilettes. C’est ce vendredi que l’armée a été mise au courant de la nouvelle.

Le porte-parole de l’armée en Ituri indique qu’après une descente sur le terrain, les forces loyalistes ont arrêté plus de vingt personnes à la justice militaire, pour décourager de telles pratiques.

Cependant, pour les notables de la communauté locale, les suspects arrêtés n’ont rien à voir avec ce drame. Ils demandent leur libération immédiate, car selon eux, ce sont des innocents.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner