Beni : le service de protection civile manque des moyens pour réduire les risques de catastrophe


A l'occasion de la journée internationale pour la réduction des risques de catastrophe célébrée ce mercredi 13 octobre, le coordonnateur de la protection civile ville de Beni, Jean-Paul Kapitula a déclaré que son service n'a pas des moyens suffisants pour répondre aux catastrophes auxquelles Beni est confrontée entre autres, la guerre, les inondations, les incendies. 

Face à ces défis, il appelle à une conscience collective :

 « Concrètement, nous ne nous limitons qu’à constater les dégâts et à donner des conseils aux familles. Nous n’avons pas de moyens adéquats. Nous avons des difficultés de matériels, et ce qui est un problème grave. Donc, nos mains sont toujours tendues ; nous avons des projets que nous avons tendus par-ci, par-là. Nous attendons les partenaires qui peuvent venir s’aligner à accompagner la protection », note-t-il. 

Il ajoute : « Nous avons un personnel formé malheureusement qui n’est pas équipé. Et donc, ce que nous avons comme formation, nous capitalisons et le reste, ça demande que nous puissions réfléchir comment appuyer ça ». 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner