Kinshasa: Jean-Pierre Lacroix et les représentants de communautés Hutu et Nande échangent sur la paix au Nord-Kivu


L’implication de toutes les communautés du Nord-Kivu est indispensable dans la recherche de la paix dans cette province. Cette problématique était au centre d’une séance de travail mercredi 20 octobre au quartier général de la MONUSCO à Kinshasa, entre le secrétaire général adjoint en charge des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix et les représentants des communautés Nande et Hutu de la contrée.

Au sortir de leurs échanges, le président de la communauté Nande de Kinshasa, Jérôme Paluku Kandu a indiqué que l’implication des communautés locales était très capitale pour que tout le monde participe à l’avènement de la paix :

« Nous comme communautés beaucoup plus représentatives du Nord-Kivu, de la façon dont nous devons vivre ensemble, de la façon dont nous devons participer ensemble au développement de cette province du Nord-Kivu longtemps meurtrie, nous sommes venus lui dire que nous devons tous travailler ensemble. L’implication des communautés est très capitale pour que tout le monde participe à l’avènement de la paix et à l’avènement d’un développement durable dans cette province ».

Le président de la communauté Hutu, Samuel Rumashana, a, par ailleurs, ajoute que le processus dans lequel leurs communautés s’engagent ira dans la durée et nécessitera, par conséquent, l’accompagnement de la MONUSCO et des Nations unies ainsi que celui de l’Etat congolais :

« Nous lui (Jean-Pierre Lacroix) avons aussi exprimé notre souhait de voir la MONUSCO et les Nations unies nous accompagner pour mieux réussir ce processus. Mais c’est un processus qui, certainement, prendra du temps. C’est pourquoi nous avons besoin de l’accompagnement de la MONUSCO et de l’Etat congolais. Ça doit prendre du temps, non pas parce que nous voulons que ça prenne du temps, c’est parce qu’effectivement pour résoudre un problème, il faut réfléchir sur toutes les voies et sur tous les moyens qu’il faut mettre en œuvre pour aboutir à une solution pérenne ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner