Walikale : 12 personnes sont mortes en 5 jours dans les centres de santé de Ihana


Douze personnes sont décédées en l’espace de cinq jours, soit du 30 octobre au 5 novembre, dans les différentes structures médicales du groupement Ihana, dans le territoire de Walikale (Nord-Kivu).

Le chef de ce groupement, Mwami Séraphin Ngulu, qui lance l’alerte, précise que ces personnes présentaient des symptômes semblables à celui de la malaria, en plus de la diarrhée et des maux de tête.

Selon lui, cette situation est consécutive au manque des médicaments essentiels, depuis plus d’un mois,  dans les centres de santé de son entité.

En effet, toutes ces structures sanitaires étaient appuyées en médicaments par des organisations humanitaires qui se sont désengagés depuis quelques temps.

Mwami Séraphin Ngulu affirme qu’avec le désengagent de ces partenaires, actuellement tous les hôpitaux, centres et postes de santé du groupement Ihana sont quasi vides.  A cause du manque des médicaments, la population recoure de plus en plus aux traitements traditionnels alors que d’autres malades attendent, « impuissants », la mort dans leurs maisons.

Il plaide pour une intervention urgente des autorités ainsi que des partenaires pour sauver des milliers des vies en détresse dans les deux zones de santé qui couvrent le groupement Ihana.

Contactés par Radio Okapi, les sources médicales dans ces deux zones de santé, Pinga et Kubua n'ont fait aucun commentaire sur cette situation.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner