RDC : près de 3 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de la pneumonie

Près de trois millions d’enfants de moins de moins de 5 ans souffrent de la pneumonie simple en République démocratique du Congo, dont 10% concernent des cas graves. Ces statistiques concernent les mois de janvier à octobre 2021, indique vendredi 12 novembre le directeur du Programme national de lutte contre les infections respiratoires aigües (PNIRA), Jean-Fidèle Ilunga. A l’occasion de la célébration de la 13e journée mondiale de la pneumonie, il fait un plaidoyer auprès des décideurs pour maîtriser ce fléau, notamment en rendant disponible de l'oxygène dans les institutions sanitaires.

La pneumonie est un fléau agressif avec une létalité forte sur les enfants de moins de 5 ans et des personnes de 3e âge, s’est exprimé le directeur national du PNIRA.

Jean-Fidèle Ilunga dit sensibiliser la population sur la pneumonie et des mesures préventives contre cette maladie qui tue plus que le SIDA, la malaria et la rougeole réunis.

Mais cette lutte est confrontée à un obstacle majeur : le manque de l’oxygène médicale.

« Le problème de l’oxygène médical est un problème majeur. La province de la MONGALA ne dispose d’aucun kit de l’oxygène. Si quelqu’un fait une détresse respiratoire, il doit aller dans une autre province pour mourir », a fait savoir Jean-Fidèle Ilunga.

Partenaire de la RDC, le directeur-pays de l'ONG Save the children en RDC affirme que la pollution de l'air contribue aux décès liés à la pneumonie.

Selon lui, près de 5 enfants meurent par heure. Et pourtant, ces décès sont évitables.

Présent au forum scientifique de la lutte contre la pneumonie en RDC, le ministre de la Santé publique, Jean-Jacques Mbungani, invite tous les acteurs à s’impliquer dans la lutte contre la pneumonie.

Il ordonne la mise en place de la task-force sur la question de l’oxygène médicale.

« Etant donné la menace de la 4e vague de la pandémie Covid-19, je recommande la mise en place de la task-force sur la question de l’oxygène médicale en RDC. A ce stade, je tiens à rappeler que le gouvernement de la République, avec les partenaires techniques et financiers ont la volonté de résoudre ce problème d’accessibilité de l’oxygène dans les structures sanitaires, par la mise en œuvre des usines de production de l’oxygène liquide, afin de prendre en charge efficacement, les malades qui nécessitent de l’oxygène », a poursuivi Jean-Jacques Mbungani.

Le thème de la 13e journée mondiale de la pneumonie est : « Halte à la pneumonie, chaque souffle compte. »

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) environ 1,4 million d'enfants de moins de 5 ans meurent chaque année de pneumonie dans le monde.

La pneumonie peut être provoquée par des virus, des bactéries ou des champignons. La prévention est possible grâce à la vaccination, un état nutritionnel satisfaisant et une amélioration des facteurs environnementaux, poursuit l’agence onusienne.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner