Beni : après l’incendie de l’unique centre médical par les ADF, 8 000 personnes de Bashu peinent à se faire soigner


Huit mille personnes n'ont plus de centre de santé pour se faire soigner, dans la chefferie de Bashu, territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu.

Selon le premier rapporteur de la société civile, Tsongo Kamala, cette situation est causée par l'incendie de l’unique centre de santé de Kisunga lors de l'attaque des présumés rebelles ADF contre cette localité de la chefferie de Bashu survenue le 12 novembre dernier.

Il en appelle ainsi à une intervention urgente pour éviter un désastre humanitaire :  

« C’est déjà un grand problème qui s’observe dans la zone de Kisunga. Si on peut parler en termes d’effectif, on peut parler d’au moins 8 000 personnes qui n’ont plus où se faire soigner. Ce qui s’est passé c’est vraiment compliqué, à partir de cette même nuit pendant que l’attaque se déroulait, vous voyez au moins trois femmes ont été obligées de donner naissance en brousse, elles n’avaient plus où donner naissance comme leur maternité était déjà incendiée. C’est vraiment compliqué ».

Le premier rapporteur de la société civile plaide, par ailleurs, pour la sécurisation de la localité de Kisunga. Car, affirme-t-il, l’unique position militaire dans la région se trouve à 5 km de cette localité :

« La localité de Kisunga ne dispose d’aucun dispositif sécuritaire. Nous n’avons ni militaire, ni police. Donc, les habitants sont là seuls, sont exposés. Peut-être ça peut interpeller les autorités militaires pour qu’elles puissent voir comment faire et peut être pour essayer d’implanter une position militaire pour essayer de protéger la population ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner