Sud-Kivu : l’ambassadrice de bonne volonté des Nations unies séjourne à Bukavu


La conseillère spéciale du Programme alimentaire mondial (PAM) pour la santé de la mère, de l’enfant et de la nutrition, Sarah Zeid, a indiqué lundi 18 octobre à Bukavu que la malnutrition n’était pas le seul apanage du PAM.

Sarah Zeid visite en effet, aux côtés du représentant du PAM en RDC, quelques structures qui bénéficient des actions de l’agence onusienne dans le Sud-Kivu.

"Nous avons tous un rôle à jouer pour nous assurer que toutes les familles sont bien nourries. Il faut être bien nourri pour être en bonne santé. Les femmes enceintes doivent être protégées et bien nourries. Nous avons donc besoin d’informations, de plaidoyers pour que les femmes et filles sachent à qui s’adresser lorsqu’elles sont dans le besoin et surtout quels sont leurs droits", a-t-elle indiqué.

Outre l’hôpital de Panzi, le PAM fournit aussi une ration alimentaire aux survivantes des violences sexuelles hébergées à la maison Dorcas de la Fondation Panzi. C’est un lieu de transit où ces victimes apprennent un métier en vue de les préparer à se réinsérer dans la vie. Mais une prise en charge holistique réussie de ces femmes vulnérables va de pair avec la sécurité alimentaire.

L’agence onusienne veut élargir cet appui en y intégrant des activités de résilience.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner