L’APLC engage un bras de fer contre la DGRK pour la protection des intérêts privés, estime Felicien Kuluta


Le bras de fer entre la Direction générale des resettes de Kinshasa (DGRK) et L’agence de prévention et de lutte contre la corruption (APLC) n’a de fondement que la protection des intérêts privés. Le directeur général de la DGRK, Felicien Kuluta, l’a affirmé samedi 20 novembre. Lors d’une conférence de presse organisée à Kinshasa, il indique que l’APLC n’a jamais mené des enquêtes au sein de sa structure. 

« Ce bras de fer n’a pas d’autres fondements que la protection des intérêts privés de SOLUTECH par l’APLC contre la DGRK. Tout notre contact avec l’APLC ne tourne qu’autour de SOLUTECH et le prétendu détournement de 35 millions USD de relance », a expliqué M. Kuluta. 

SOLUTECH SAS est l'entreprise qui avait géré la mobilisation des recettes de la ville à travers son logiciel informatique e-tax avant que l'hotel de ville ne mette fin à son contrat.

Le directeur général de la DGRK accuse l'APLC de proteger "les intérêts privés de SOLUTECH SAS après que le gouverneur de la ville de Kinshasa ait sursis à l’utilisation du logiciel e-tax à cause des contre-performances manifestes de cette plateforme dans la mobilisation des recettes urbaines".

Il precise qu’il n’y a jamais eu d’enquêtes au sein de son organisation. 

« Je n’ai jamais vu un ordre de mission de l’APLC. Quand on vient faire des enquêtes, ça se fait officiellement. Vous êtes journaliste, allez demander à l’APLC l’ordre de mission qui les a amenés à la DGRK », a affirmé Felicien Kuluta. 

Il a rappelé que c’est l’Inspection général des finances (IGF) qui est l’organe habilité à faire des contrôles sur la gestion des finances publiques. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner