Sit-in des forces politiques et sociales devant la CENI : « Il n’y a eu ni mort, ni blessé », selon la Police

« La police a travaillé avec professionnalisme. Il n’y a eu ni mort, ni blessé », s’est réjoui lundi 22 novembre, le Commissaire provincial de la Police de la ville de Kinshasa, Sylvano Kasongo. Il ajoute que les trois personnes qui avaient été interpellées ont été vite relâchées. Il donnait ainsi le bilan de la manifestation pacifique organisée par les forces politiques et sociales devant les locaux de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à Kinshasa.

« Nous avons travaillé dans la discipline et dans le professionnalisme. La Police a pris des dispositions pour éviter des débordements. Vous savez que la CENI se trouve dans la commune névralgique de la Gombe, qui est le centre des affaires », a fait savoir Sylvano Kasongo.

En effet, la Police nationale congolaise (PNC) a empêché le sit-in prévu par le Conseil de l'apostolat des laïcs catholiques du Congo (CALCC), le ministère des Laïcs Protestants (MILAPRO) le Front commun pour le Congo (FCC) et LAMUKA. Ces forces politiques et sociales sont descendues dans la rue pour exiger l’indépendance de cette institution d’appui à la démocratie. Les voies menant au siège de la CENI dans la commune de la Gombe étaient quadrillées par les forces de l’ordre.

Le commissaire provincial de la police de Kinshasa rappelle à cet effet que le gouverneur a interdit les manifestations politiques dans les zones neutres.

« Nous avons isolé le site de la CENI. Il y a eu plus de peur que de mal. La situation s’est passée sans couac. Les journalistes étaient là et les membres des droits de l’homme étaient là. Il n’y a rien à cacher », a poursuivi Sylvano Kasongo.

Par ailleurs, les transporteurs qui ont paralysé le transport en commun dans la capitale Kinshasa. Ils ont promis de poursuivre leur mouvement de grève mardi 23 novembre. Ils dénoncent les multiples tracasseries des policiers et autres agents de la Division urbaine de transport de Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner