RDC : la « lourde créance » du gouvernement empêche la REGIDESO à fournir de l’eau à la population

Le gouvernement a accumulé une lourde créance qui empêche la REGIDESO à procurer de l'eau à toute la population congolaise. Le directeur de cette entreprise, Clément Mubiayi, l’a déclaré lundi 29 novembre lors de son interpellation au Sénat.

Il devait s’expliquer sur la pénurie d’eau à Kinshasa et dans d’autres provinces du pays. Déjà vendredi 26 novembre, Clément Mubiayi était devant la commission Aménagement du territoire, Infrastructures pour répondre aux 50 questions que les sénateurs lui ont posé sur la desserte en eau potable.

Son argument sur la lourde créance du gouvernement n’a pas convaincu le président de la commission Aménagement du territoire, José Egbanda.

« Il est vrai qu’il se plaint que le gouvernement a beaucoup de dettes qui empêchent la REGIDESO de donner de l’eau potable à la population. Ce qui n’est pas vrai. Elle réalise des recettes et il y a des organismes qui financent la REGIDESO », a expliqué José Egbanda.

Il a décidé de renvoyer la question à la sous-commission pour confronter les éléments mis à la disposition à la réalité des faits.

Entre-temps, la commission demande à l'État de s'acquitter de ses créances envers la REGIDESO pour lui permettre de bien fonctionner.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner