Ituri : 20 morts dans une double attaque des miliciens de CODECO à Nizi et Kpandroma

Environ vingt personnes sont mortes dans une double attaque la nuit de mercredi 8 décembre des miliciens de la CODECO à Nizi et Kpandroma, entités situées respectivement à 30 et 110 kilomètres au Nord de Bunia dans le territoire de Djugu, en Ituri.   

Des sources locales indiquent que des dégâts matériels ont été enregistrés dont l’incendie de plusieurs maisons et le pillage des biens de la population. L’intervention de l’armée a permis de rétablir un calme précaire dans ces milieux et certains assaillants ont été neutralisés.  

 

Des sources coutumières affirment qu'un groupe de miliciens de la CODECO a envahi mercredi vers 14 heures les villages de Katsa et Batsa, proche du centre commercial de Nizi dans le territoire de Djugu.  Ces hommes armés ont ouvert le feu sur la population. Selon toujours ces sources, l’armée est intervenue après quelques heures. Les combats se sont poursuivis jusque ce matin entre les deux parties.  

 

Le bilan provisoire dressé par des sources locales et de sécurité est de douze civils tués par les assaillants dont les corps trainaient encore ce jeudi matin au sol.  Trois miliciens ont été neutralisés et deux autres blessés pendant les affrontements.  

Des nombreux habitants ont fui et d’autres sont portés disparus, indiquent les chefs coutumiers. 

 

A Kpandroma, ce sont deux factions des miliciens de la CODECO qui se sont affrontées presque toute la nuit du 8 décembre. 

 Selon des sources locales, les assaillants d’une faction tracassaient la population. Un autre groupe est intervenu pour les arrêter. Les échanges de tirs entre ces deux factions ont fait cinq morts dont trois miliciens et deux civils parmi la foule en quête de sauterelles.  

Toutes les activités économiques et scolaires restent paralysées ce jeudi dans ce centre commercial. L’armée n’est pas intervenue pour éviter des effets collatéraux, précise des sources de sécurité.  

Les FARDC  n'ont pas encore réagi par rapport à cette situation. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner