Ituri : 5 morts lors d’une nouvelle attaque de CODECO à Djugu

Cinq personnes dont un commandant de la police ont été tuées au cours de l’attaque la nuit de mardi à mercredi 8 décembre des miliciens de la CODECO au village Andisa à 18 kilomètres de la commune rurale de Mungwalu, dans le territoire de Djugu en Ituri. Selon des sources locales, ces hommes armés ont commis ces exactions pendant qu’ils fuyaient le bombardement aérien des FARDC à la périphérie de cette entité minière. Le bourgmestre de cette commune demande à la population de collaborer avec les FARDC pour dénicher l’ennemi. 

Ces sources locales renseignent que c’est depuis samedi 4 décembre que les combats se déroulent entre les FARDC et le groupe armé de CODECO dans la commune rurale de Mungwalu, à 85 kilomètres de la ville de Bunia dans le territoire de Djugu.

La société civile locale rapporte que dans l’après-midi de mardi 8 décembre, ces miliciens en fuite ont pris d’assaut le village Andisa située à 17 kilomètres de Mungwalu. Selon elle, ces inciviques ont attaqué d’abord un bureau du commissariat de la police pour se ravitailler en minutions. Lors de l’échange des tirs avec les agents de l’ordre, un commandant de la police a été blessé par balles et il est mort sur place.

Le président de la société civile locale, Chérubin Kukundilawa indique que ces miliciens ont également tué quatre personnes dont deux femmes. Ils ont pillé plusieurs boutiques ainsi que du bétail. Plusieurs habitants ont passé leur nuit dans la brousse.

Il demande aux FARDC de poursuivre l’offensif contre ce groupe rebelle afin de restaurer l’autorité de l’état dans cette zone.

De son côté, le bourgmestre de cette commune confirme la poursuite de ces opérations et demande à la population de collaborer avec les services de sécurité pour dénicher les assaillants les opérations.

Pendant leur incursion dans la cité minière de Mungwalu ce week end, ces miliciens avaient tué neuf civils et incendiés plusieurs maisons après les avoir pillées.

L’intervention des militaires FARDC a permis la neutralisation d’une trentaine des miliciens et d’autres ont été mis en déroute.

L’armée n’a pas encore communiqué sur cette nouvelle attaque.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner