Destitution du gouvernement provincial du Sud-Kivu : « une question de confiance politique ne devrait pas se gérer devant les juridictions » (Professeur Wenseslas Busane)

« Une question de confiance politique ne devrait pas se gérer devant les juridictions », a affirmé Wenseslas Busane, professeur et chercheur en droit à l’Université Catholique de Bukavu. Il réagissait ainsi, vendredi 10 décembre, à la décision de la cour d’appel du Sud-Kivu qui a suspendu l’acte de notification de la destitution du gouvernement provincial dans un arrêt rendu ce lundi 06 décembre.

Le professeur Busane en appelle surtout à l’arbitrage du président de la République en tant que garant du bon fonctionnement des institutions.

Il préconise également un cadre de dialogue permanent entre les institutions pour éviter des motions de censure à répétition.

Vous pouvez l’écouter en cliquant ici

/sites/default/files/2021-12/03._111221_p-f-bukavu-_professeurbusane_1.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner