RDC : Félix Tshisekedi s’adresse lundi à la nation devant le Parlement réuni en congrès

Le Président de la République, Félix Tshisekedi, prononce lundi 13 décembre son discours annuel sur l’état de la nation, devant l’Assemblée nationale et le Sénat réunis en congrès conformément à l’article 77 de la Constitution. Ce texte dispose : « Le Président de la République adresse des messages à la nation. Il communique avec les Chambres du Parlement par des messages qu'il lit ou fait lire et qui ne donnent lieu à aucun débat. Il prononce, une fois l'an, devant l'Assemblée nationale et le Sénat réunis en Congrès, un discours sur l'état de la nation ».

Dans son discours, le chef de l’état reviendra sans doute sur la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC sous état de siège depuis le mois de mai 2021, mais aussi sur la situation politique avec la tenue des élections en 2023, l’économie avec les efforts dans la lutte contre la corruption ainsi que le social avec la pandémie de la COVID-19 et la gratuité de l’enseignement de base.

Ce discours du président Felix Tshisekedi intervient à deux jours seulement de la clôture de cette session budgétaire dont le calendrier contient encore plusieurs matières importantes non encore examinées.

A deux jours de la clôture de cette session budgétaire, le Sénat n’a toujours pas débuté l’examen du projet de loi des finances 2022. Ce texte est resté bloqué jusqu’ à ce weekend à l’Assemblée nationale depuis le 15 septembre dernier date de son dépôt par le gouvernement. 

Sénat : vers une session extraordinaire

Au cours de sa plénière de jeudi dernier, le président du Sénat et l'ensemble de sénateurs ont fustigé le retard qu'a pris l'examen du budget 2022 à l’Assemblée nationale alors qu’il a été déposé dans le délai par le gouvernement Sama Lukonde.

Etant donné que la constitution prévoit 40 jours pour son examen à la chambre basse et 20 jours au Sénat, il est possible que les sénateurs n’aillent pas en vacances parlementaires ce mercredi.

Le Sénat aura donc besoin de moyens financiers pour la convocation d’une session extraordinaire de 2 semaines afin d’examiner efficacement le budget 2022, matière principale de cette session. En dehors du budget, d’autres matières importantes, comme la loi électorale, n’ont pas été examinées. Le non-examen de ce texte au cours de cette session risque de retarder le processus électoral en cours.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner