La République : « Gouvernance : rien ne va » !

Revue de presse du vendredi 17 décembre 2021.

Les espoirs se sont envolés après avoir tenu en haleine toute une population. Ce n’est un secret pour personne, la rigueur des forfaits essuyés sous le régime précédent a poussé la population au divorce d’avec le pouvoir insouciant de Joseph Kabila. Les discours, l’histoire ont forgé une embellie dans la conscience d’une population, prête à embrasser même le diable, quitte à déboucher sur un changement positif profitable au plus grand nombre, regrette La République.

Le journal en veut pour preuve l’implication (présumée) des collaborateurs du Chef de l’Etat relevée dans l’enquête Congo Hold-up. Et il y a pire. La fameuse taxe de tous les ennuis et dont on refuse de retirer, en dépit des recommandations de l’Assemblée nationale et du Sénat. Que l’on mette en berne les prérogatives d’une institution, cela ne traduit nullement l’existence d’un régime démocratique tant psalmodié.

Dans le même contexte s’inscrit le dépit de Modeste Bahati, président du Sénat, face au non-respect des articulations des Lois des finances. Avant de toner : « Ou alors nous élaborons le budget dans la complaisance. Comment peut-on comprendre que là où il était prévu des dépenses pour réaliser 708 projets, on n’en a réalisé que 41. Plus grave, on avait prévu pour les 708 projets 160 milliards de Francs congolais (80 millions USD), mais on est allé à 200 milliards de Francs congolais (100 millions USD) pour 41 projets », a dénoncé Bahati Lukwebo.

Dans le même ordre d’idées, Le Journal indique que la famille Tshisekedi est « embarrassée par le scandale sur la taxe RAM » qui révèle : le ministre Kibassa n’est autre que… le beau-frère du Chef de l’Etat. Sa sœur, Isabelle Kibassa Maliba, est l’épouse de Jean-Claude, le grand frère de Félix Tshisekedi. Députée PS provinciale du Brabant wallon, en Belgique – pays dont elle a la nationalité – elle a donné sa démission il y a peu et se consacre à diriger le bureau Best Consulting. Or, selon Espoir Ngalukiye, expert de La Lucha – organisation civique bien connue – qui l’a déclaré devant l’Assemblée congolaise début octobre, c’est Best Consulting qui se cache derrière la société 5C Energy, créée en novembre 2019, qui a signé un contrat avec l’ARPTC et empoche 30% des recettes de la taxe RAM comme prestataire du service.

Entre les 30% de 266 millions de dollars qui iraient à une société liée à sa belle-sœur, les 40% pour l’Etat dont on ne trouve pas trace, et les 25% pour l’ARPTC dont le ministère des Postes et Télécoms assure que le Président est le seul ordonnateur des dépenses, cela fait beaucoup d’argent, déplore le trihebdomadaire.

EcoNews se fait l’écho des dépassements budgétaires qui sont devenus la norme. Et quand on pose la question au flic financier en chef, Jules Alingete, il relativise et estime que le dépassement budgétaire ne peut nullement être assimilé à une faute de gestion !

Ce n’est pas cependant le cas au Parlement où le sujet agace. Au Sénat, son président, Modeste Bahati Lukwebo, s’est rappelé ses cours des finances publiques. Le speaker de la chambre haute du Parlement a tapé du poing sur la table. Il est temps, pense-t-il, de ramener de l’ordre dans les rangs, en freinant l’hémorragie dans les finances de l’Etat, écrit le tabloïd qui titre à ce sujet : « Bahati tire sur la Présidence de la République ».

Dans ce qui peut être considérée comme un problème de mauvaise gouvernance, Forum des As relaie l’appel de l’opposant Martin Fayulu qui demande aux Congolais de s'opposer à la venue des policiers rwandais en RDC.

« Cette présence, comme celle de l'armée ougandaise, viole la souveraineté de notre pays et tend à officialiser sa balkanisation », suppute Martin Fayulu Madidi.

Dans un autre registre, La Prospérité annonce que la ville d’Istanbul abrite du 17 au 18 décembre 2021, le 3ème Sommet de partenariat Turquie-Afrique. Il s’agit d’un évènement d’affermissement des liens politiques et commerciaux qui va se dérouler au Palais des Congrès.

Dans sa double casquette de Président de la République démocratique du Congo et Président en exercice de l’Union Africaine, Félix Antoine Tshisekedi prendra part active à ce rendez-vous qui connaitra la participation de plusieurs Chef d’Etat et de gouvernement africain et près de mille entrepreneurs turcs et africains.

La lutte contre le terrorisme en Afrique sera aussi au centre des discussions au cours de ces assises de haut niveau, ajoute Le Potentiel, qui indique que la Turquie a été déclarée « partenaire stratégique » de l’Union africaine.

En sport, initialement prévu aux Emirats Arabes Unis dans la ville d’Abu Dhabi, en Asie, le stage des Léopards aura finalement lieu en Egypte dans la ville du Caire du 26 décembre 2021 au 6 janvier 2022, informe L’Avenir.

Cuper va saisir cette opportunité pour se faire une idée claire sur les potentiels joueurs évoluant au pays pouvant rejoindre la sélection nationale afin d’affronter les rencontres des barrages prévues en mars 2022.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner