Kwilu : la société civile dénonce la recrudescence de l’insécurité à Idiofa

La Nouvelle société civile du Congo (NSCC) a dénoncé vendredi 17 décembre la recrudescence de l’insécurité dans la cité d’Idiofa, dans la province du Kwilu. Elle parle du banditisme urbain commis surtout des jeunes quartiers Ema et Congo, qui opèrent avec des armes blanches pour déranger la paix de la population. Les autorités territoriales confirment cette information, indiquant que la police est mise en contribution pour calmer la situation.  

En cette période de préparatifs des festivités de fin d’année, la population de la cité d’Idiofa vit dans une insécurité qui ne dit pas son nom. Elle est orchestrée par certains jeunes délinquants repartis en groupes communément appelés « Bases », dont le but est de troubler la quiétude de paisibles citoyens.

Le coordinateur territorial de la NSCC/Idiofa, Arsène Kasiama, condamne ces « actes ignobles » et demande aux parents de bien encadrer leurs enfants :

‘’Les jeunes gens dérobent tout : ils confisquent même les pagnes des mamans, ils sont porteurs des machettes, pour déranger les paisibles passants. Ces bases-là sont en train vraiment de s’attaquer aux gens, même le grand matin. A 18 heures, il n’y a pas moyen de circuler ! L’insécurité bat vraiment son plein à Idiofa. Notre réaction, c’est vraiment condamner ces actes. Ce sont des actes ignobles que nous ne pouvons pas tolérer. Nous sommes en plein préparatif des fêtés de bonne année, nous devons vivre la paix.’’  

Pour sa part, le bourgmestre de cette commune rurale, Ignace Désiré kapitaine qui confirme l’information, assure que la situation est sous contrôle de la police :

‘’Ce sont des gens qui vous (droguent), qui vous prennent de l’alcool, des histoires là de Bombé (drogue artisanale). Nous sommes en train de nous démener pour arrêter ces histoires. Mais, la police a intervenu d’une manière efficace et nous continuons à mener l’opération pour qu’on ne puisse pas les voir. Mais si non, d’une manière générale, il y a du calme’’.

Arsène Kasiama appelle les parents à bien encadrer et conseiller leurs enfants inciviques afin qu’ils reviennent au bon sens. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner